top of page

L'emmaillotage : Sécurité du Sommeil de bébé et impact sur l'allaitement

Dernière mise à jour : 13 juin


bébé qui dort emmailloté
Bébé emmailloté-Crédit photo Kelly Sikkema sur Unsplash



L'emmaillotage est une pratique ancienne consistant à envelopper étroitement un nourrisson dans un linge afin de favoriser son sommeil et d’éviter des réveils dus au réflexe de Moro (quand bébé sursaute en ouvrant les bras). Alors que cette méthode est souvent employée pour calmer les bébés et favoriser un sommeil paisible, il est important d'examiner de près les recommandations de sécurité et les implications pour l’allaitement associées à cette pratique.

L'emmaillotage remonte à des siècles, avec des racines profondes dans différentes cultures du monde. Les partisans de cette pratique soulignent son efficacité pour calmer les bébés et favoriser un sommeil plus profond. On voit encore ce conseil être donné aux parents par des professionnels de puériculture.

La chercheuse Helen Ball, anthropologue experte renommée en sécurité du sommeil et de la prévention de la mort inattendue du nourrisson (MIN), a créé le site BASIS d'information sur le sommeil du bébé (1). Il y est indiqué qu' effectivement, l'emmaillotage aide les bébés à s'apaiser et à dormir plus longtemps. Toutefois, certaines études rapportent un risque accru de MIN, qui pourrait s'expliquer un sommeil plus profond. En effet les réveils de bébé sont protecteurs de la MIN.

L'emmaillotage expose aussi au risque de température trop élevée, d'infection pulmonaire, et de dysplasie des hanches.

Le site BASIS recommande donc, si on décide d'emmailloter bébé, les mesures suivantes:

  • envelopper fermement mais pas de manière trop serrée

  • les jambes doivent pouvoir bouger librement et se plier au niveau des hanches

  • les bébés de plus de 3 mois doivent avoir les bras libres pour pouvoir sucer leur pouce

  • ne pas couvrir la tête de bébé, et surveiller la température

  • toujours placer bébé sur son dos.

Cette chercheuse a également publié une revue de la littérature en 2023 (2) sur la relation entre l'emmaillotage et l'allaitement, en soulignant le manque d'attention accordée aux bébés allaités dans les études sur l'emmaillotage. Les auteurs expliquent que l'emmaillotage présente des risques potentiels pour l'initiation et le maintien de l'allaitement.

 -> il agit comme une barrière physique, empêchant le contact peau à peau et perturbant les signaux naturels d’alimentation.

=> Les bébés utilisent tout leur corps pour téter: après l’accouchement, ils sont capables de pousser sur leurs pieds pour atteindre le mamelon (breast-crawl), ou encore ils vont pousser avec leur mains sur le sein et aider au déclenchement du réflexe d’éjection. Ainsi, l’emmaillotage va constituer une forme de séparation, et risque d’inhiber des comportements instinctifs de l’enfant et de la mère. Cela empêche également les parents de repérer les premiers signes de faim (main à la bouche) 


- Les auteurs expliquent que dans notre société occidentale, l’accent est mis sur la séparation des corps pour la “sécurité” avec un but qui est également de ne pas avoir de réveils nocturnes du nourrisson. L’emmaillotage peut donc répondre à ces injonctions culturelles et être un moyen de diminuer les demandes de proximité du petit humain et d’équilibrer les besoins de la mère (en sommeil) et du bébé.

- l'emmaillotage peut aussi entraver le positionnement optimal au sein, en réduisant les possibilités du bébé de se lover contre le corps de sa mère.

- Cette séparation physique est corrélée avec une diminution du nombre de tétées (les bébés dorment plus) , donc un impact potentiel sur la prise de poids, la lactation et la durée globale de l’allaitement. 

Les auteurs parlent de cette séparation physique qui induit chez le bébé une sécrétion de cortisol, avec une réduction de la sensation de faim.

 On sait par ailleurs que la prise de poids est corrélée avec le contact physique (j’en parle dans cet article sur l’importance du toucher), et donc l’emmaillotage impacte la prise de poids.

- En diminuant le nombre de réveils, l’emmaillotage impacte la synchronisation qui se produit naturellement entre le sommeil de la mère allaitante et le bébé allaité. Les mouvements des bras qui se produisent lors du passage du sommeil profond au sommeil léger sont , selon les auteurs, une possible opportunité de réveil pour se nourrir. 


En conclusion, bien que l'emmaillotage soit une pratique ancestrale, il est important de connaitre les recommandations en terme de sécurité pour la pratiquer. Dans le cadre de l’allaitement, cette pratique peut avoir des effets négatifs sur le nombre de tétée, la mise en place de la lactation, la durée de l’allaitement, mais également le confort des tétées.




N’hésitez pas à prendre rdv pour un accompagnement personnalisé , ou à rejoindre nos forfaits avec programmes d'informations en ligne , ainsi que notre communauté de mamans (groupes de discussion et visios café allaitement de groupe pour un partage d’expériences entre mamans )


Bibliographie

  1. Site basis du Pr Helen Ball

  2. Dixley, A., & Ball, H. L. (2023). The impact of swaddling upon breastfeeding: A critical review. American Journal of Human Biology, 35(6), Article e23878. https://doi.org/10.1002/ajhb.23878

2 Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
Unknown member
Feb 17

Bonjour Elise, que pensez vous du swaddle love to dream (les américaines en sont fan), cela semble répondre aux différentes mises en garde à savoir les hanches et jambes libres de mouvement et un modèle possède même des zips pour enlever les manches de ce produit. Est ce égal un produit marketing ? Merci ☺️


Like
Unknown member
Feb 17
Replying to

Merci Lisa pour cette question: le fait que les bras ne soient pas libres me pose question pour l’allaitement. Si il y a un zip pour enlever les manches c est mieux ( mais alors c est juste une turbulette serrée ?) .De même si bébé dort plus longtemps grâce à l’emmaillotage il risque de se réveiller moins souvent pour les tétées.

Like
bottom of page