top of page

Allaitement maternel et Trisomie 21

Dernière mise à jour : 14 juin


Contrairement aux idées reçues, il est possible d'allaiter un bébé porteur d' une trisomie 21, et cela peut être toute une aventure! 

Chaque bébé est unique, et certains bébés n’auront pas de difficultés particulières à allaiter .

Pour d’autres, il pourra y avoir des difficultés, par exemple en cas d’hypotonie, de bébé endormi, de difficultés de coordination entre succion/déglutition/respiration, rendant les tétées compliquées. Les malformations cardiaques, ou digestives (avec possible chirurgie) parfois présentes peuvent également impacter la mise en place de l'allaitement et les capacités à téter.

 


  1. Quels bénéfices en cas d'allaitement maternel et trisomie 21?


Bénéfices du Lait Maternel

  • il se digère plus facilement et contribue au microbiote optimal de bébé: cela diminue le risque de constipation , diarrhées ou reflux (plus fréquents en cas de Trisomie 21)

  • Protection immunitaire: les bébés porteurs de Trisomie 21 ont plus de risques d’infections. Le lait maternel diminue les risques d'otites , infections respiratoires et gastro-intestinales

  • Diminution du risque de Diabète (type 1 et 2) , d’obésité, et  de leucémies 

  • Amélioration du développement cognitif

  • Amélioration du développement moteur 


Bénéfices de l’allaitement direct au sein

  • amélioration du développement oro-facial: Amélioration du langage 

  • diminution du risques d’otites

  • diminution du risque de problèmes d’orthodontie (malocclusion, palais étroit)

  • diminution du risque d’apnées du sommeil (plus fréquentes en cas de trisomie 21)

  • diminution du risque de troubles de la mastication 


Bénéfices de la relation d’allaitement: favorise le lien d’attachement



  1. Préparation anténatale:

  • Connaître l’impact des modalités de la naissance sur l’allaitement

  • Connaitre les signes de faim, de satiété, d'efficacité de la tétée , ou de difficultés au sein (ex: bébé qui s'arque en arrière, grimace ou pleure, écarte les doigts...)

  • Apprendre à exprimer son lait manuellement et recueillir son colostrum en fin de grossesse, avec l’accord du médecin (voir l’ article du blog à ce sujet et la vidéo dans le programme “tirer son lait”

  • Se procurer un tire-lait, 

  • Apprendre les différentes méthodes pour donner les compléments si nécessaire: biberon à l’horizontale avec des pauses, DAL au sein ou au doigt. Il se peut que l'usage d'une sonde naso-gastrique soit nécessaire en cas de prématurité (plus fréquente en cas de Trisomie 21)

  • connaître les challenges spécifiques avec un bébé porteur de trisomie 21: succion faible, bébé endormi, difficultés à prendre le sein


2. En pratique, quand bébé arrive:


  • Privilégier le peau à peau, et réaliser la mise au sein dès que possible

  • Lancer et protéger la production de lait: si bébé n’est pas efficace au sein, exprimer le lait manuellement, ou tirer son lait 8 fois par 24 h (jour et nuit) avec un tire-lait double pompage efficace,  afin de bien lancer la lactation. L’ajustement de la taille des téterelles est important pour améliorer les quantités tirées et le confort.


=>A ce sujet, vous trouverez des astuces dans le programme “tirer son lait” ou dans les articles du blog, celui sur la méthode de tirage, sur 


Les mamans que j'ai accompagnées dans ce cadre avaient dû lancer leur lactation au tire-lait et donner des compléments de leur lait en plus des tétées: en effet, au début, bébé n'était pas forcément assez vigoureux pour bien drainer le sein et y rester longtemps.


  • Réveiller bébé pour les repas si bébé dort la nuit, car le bébé risque d’être endormi au sein

  • Il se peut que des compléments de lait maternel ou de lait artificiel soient nécessaires (et une sonde naso-gastrique aussi)

Plus d’information sur le programme “Bébé endormi, prise de poids lente”

  • Beaucoup de petites tétées courtes , au rythme de bébé, avec la compression du sein

  • Aides possibles: le bout de sein, le Dispositif d’aide à la lactation, le biberon avant ou après la tétée 

  • Les tétées -pesées peuvent aider pour se rendre compte des capacités de bébé à transférer le lait.

  • Des positions spécifiques peuvent aussi aider pour la mise au sein en cas de protrusion de la langue , ou en cas d’hypotonie: par exemple:

    • la position à califourchon (Koala Hold), qui permet de faire la compression du sein

bébé qui tète en position assise à califourchon
position à califourchon (Koala Hold)

  •  la dancer-hand position où la main de la maman maintient les joues de bébé lorsque son tonus est insuffisant pour garder le sein en bouche

Bébé qui allaite dans une position spécifique en cas de trisomie 21
Dancer hand position

  • la madone inversée 

  • la position ballon de rugby





En conclusion, on peut dire que dans ce contexte:

  • Allaiter permet de créer le lien avec bébé: lorsque l'on a un bébé différent, tisser le lien peut parfois être compliqué, et l'allaitement peut aider

  • Le lait maternel contribue à protéger des infections auxquelles les bébés trisomiques sont plus sensibles

  • Téter au sein permet de renforcer les muscles faciaux et la coordination de la langue, ce qui aidera par la suite pour manger des solides et pour le language


  • Bébé aura certainement besoin d’aide et de temps pour téter au début (manque de tonicité): tirer le lait en parallèle permettra de bien lancer la lactation. Cela peut prendre 2 à 3 mois pour obtenir un allaitement exclusif au sein.

  • Certaines positions spécifiques peuvent aider.


Bibliographie


 





Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page