top of page

Tristesse quand j’allaite : le réflexe dysphorique d'éjection

Dernière mise à jour : 13 juin


jeune femme a l'air triste
Jeune femme

 

Juste avant le reflexe d'éjection, certaines femmes allaitantes ressentent une sensation (ou émotion) négative d'intensité variable : légère, modérée ou sévère

Exemples : mélancolie, tristesse, honte, culpabilité, haine de soi, sensation de vide dans l'estomac, anxiété, colère.

Cela arrive juste avant que le lait soit éjecté du mamelon: c'est le réflexe dysphorique d'éjection. 

Cela peut arriver au moment de la tétée, du tirage du lait, de l'expression manuelle, ou lors de fuites de lait lorsque l'on pense à son bébé. 

Cela dure en général 1 ou 2 minutes, et est causé par une chute inappropriée de la dopamine à ce moment précis. 

Cela peut arriver pour un seule reflexe d'éjection, ou lors de chaque réflexe d'éjection . 

Dès que la sensation est passée, la maman se sent tout à fait bien à nouveau.

Il ne s'agit pas d'un trouble psychologique, d'une dépression du post-partum: c'est une réaction pathologique réflexe due aux hormones juste avant le reflexe d'éjection.

Ce reflexe peut se résoudre spontanément en quelques mois s'il est léger, et parfois durer jusqu'à un an s'il est sévère.

Notre programme en ligne aborde les solutions pour y remédier




Références bibliographiques

site internet: https://d-mer.org/



Opmerkingen

Beoordeeld met 0 uit 5 sterren.
Nog geen beoordelingen

Voeg een beoordeling toe
bottom of page